Qui sommes-nous ?

Le Golfe du Morbihan
Le Golfe du Morbihan

Nos passions :
Chanter la mer et les marins, refaire le monde... dans nos rêves

   

Nos séries TV préférées :
Hum !... Ma sorcière bien-aimée....

Oh pardon ! Ma sirène adorée . . .

 

Livres préférés :
Le tour du monde en 80 jours, de Jules Verne,


Musiques-Musiciens préférées :
Chants de marins : Equipage Saint Goustan, Michel Tonnerre, Lak a barh........

 

Boissons préférées :
Godinette, Punch, Eau de mer... des Sargasses !


Plats préférés :
La bernique d'Hoëdic, les maquereaux de Toulon sauce chicago sur un lit de morues...


Lieu de vacances préféré:
Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés...à Hoëdic...


Citation préférée:

 

"Pour prendre une bonne photo, évitez de mettre le doigt devant l'objectif."

 

La mer et les marins ont un langages bien à eux, voici quelques termes indispensables pour une bonne compréhension de la mer et de la voile.

 

Lexique et termes des marins

Ci-dessous quelques liens sur les lexiques maritimes.

Wikipédia.org

Navigation à voile

 

Gréements.com

Lexique maritime

 

alabordache.fr

Dictionnaire Marine

Les noeuds marins

La référence en matière de noeuds

SauvMer

principaux noeuds marins

Wikipédia.org

Portail du monde maritime


A

Abattre :

Mouvement du bateau l'éloignant du lit du vent. Se dit généralement quand un navire opère un virage sur la droite ou la gauche.

 

Accastillage :

Ensemble des accessoires constituant l'équipement d'un bateau (poulies, winchs, taquets...).

 

Affaler :

Action de descendre une voile.

 

Alignement :

Ligne déterminée par 2 phares ou 2 amers (voir ce mot). On est sur leur alignement quand on les voit l'un et l'autre.

 

Allure :

Angle d'un bateau par rapport au vent.

 

Amarres :

Cordages utilisés sur le pont pour retenir (amarrer) un bateau à un quai.

 

Amer :

Repère caractéristique sur la côte (ex : clocher, tour, bâtiment isolé)

 

Amure : Côté du bateau par lequel il reçoit le vent ("babord amure", lorsque le vent vient de babord ; "tribord amure", lorsque le vent vient de tribord).

 

Arsenal : Lieu de construction navale et d'entretien de la flotte.

 

Artimon : Lât le plus arrière sur un navire à trois mâts et plus.

 

B

Bâbord :

(Abréviation : Bd). Tout ce qui est à gauche du navire quand on regarde vers l'avant de celui-ci (à droite c'est tribord). On peut associer ces deux termes au mot "batterie" : BAbord est à gauche, TRIbord à droite (BA-TRI).

 

Balancine :

Fait partie des manœuvres courantes, cordage partant du haut d'un mât et servant à soutenir la bôme ou une vergue dans sa position au repos.

 

Balise :

Signalde balisage fixe. Peut-être une tourelle maçonnée, un espar, etc.

 

Barre :

Partie du gouvernail actionnée par le pilote du bateau, manche droit relié au safran ou roue à renvoi sur les plus gros bateau

 

Bôme :

Support horizontal de la grand'voile articulée sur le mât

 

Border :

Désigne l'action de tendre (une écoute, par exemple)

 

Bouée :

Signal de balisage flottant, relié au fond par une chaîne.

 

Bout :

Désigne tout type de cordage sur un navire.

 

C

Cabestan :

Treuil vertical placé sur le pont du bâtiment. Il sert à remonter l’ancre et son cordage et était utilisé aussi pour virer les amarres.

 

Canot :

Embarcation légère qui avance à l'aviron.

 

Cap :

Angle que fait l'axe longitudinal du navire avec un repère de référence tel le nord magnétique, le méridien sur la carte ou le zéro du compas.

 

Cape :

Très petite et résistante voile à l'emplacement du foc servant dans la tempête à orienter la proue du bateau face au vent en attendant un faiblissement de sa force, toutes les autres voiles étant affalées

 

Carène :

Partie immergée de la coque sous la ligne de flottaison.

 

Chaloupe :

Embarcation non pontée, dont on se sert dans les ports et que les grands navires embarquent pour le service du bâtiment.

 

Chenal :

Le passage le plus profond (entre des îles ou dans un estuaire, par exemple) que doivent suivre en conséquence les navires

 

Choquer :

Désigne l'action de relâcher ou détendre (une écoute, par exemple)

 

Compas :

Equivalent dans son principe à la boussole, il sert à indiquer la direction du nord. Il comporte une aiguille aimantée solidaire d'une rose graduée (la rose des vents) portant les 4 points cardinaux.

 

Cotre :

Petit navire à un seul mât.

 

Corde :

Terme proscrit du vocabulaire maritime, à une seule exception près: la corde de la cloche

 

D

Défense :

(pare-battage) sac, coussin ou autre matériau solide et souple interposé entre la coque et un quai pour la protéger.

 

Degré :

La 360 ème partie d'une circonférence. Son angle au centre de la circonférence est d'un degré.

 

Dérive :

1-Action du vent ou du courant qui écarte le navire de son cap. Elle est à tribord ou bâbord suivant que le navire se déporte sur la droite ou sur la gauche.

2-Partie immergée dépassant de la coque en profondeur, pouvant être relevée, et destinée à s'opposer aux forces transversales aux allures de près

 

Déssaler : Employé pour les dériveurs, résultat d'une gîte trop importante qui dépasse le point de stabilité de la coque provoquant le chavirage du bateau

 

Drisse : Elément du gréement courant, servant à hisser ou affaler une voile

 

E

Ecoute :

Bout (cordage) servant à régler l'angle d'une voile par rapport au vent

 

Empanner :

Virer de bord en passant par le vent arrière

 

Enfourner :

Envahissement du pont avant par un paquet de mer dû à un trop grand enfoncement de la proue dans la houle

 

Erre :

Vitesse par rapport à l'eau conservée par un navire

 

Espar :

Signal de balisage fixe. Peut être une perche, un mât fixés diectement sur les fonds.

 

Etai :

Elément du gréement d'un voiler, soutenant le mât sur l'avant, fait partie des manœuvres dormantes

 

Etale :

Moment où la mer ne monte plus ou ne descend plus.

 

Eviter :

L'évitage est l'espace balayé par un navire qui tourne sur place, sur son ancre par exemple.

 

Etarquer :

Action de tendre au maximum un bout

 

F

Felouque :

Petit bâtiment de la Méditerranée, long et étroit, à voile et à aviron.

 

Figure de proue :

Sculpture à l’avant du navire.

 

Foc :

Voile située à l'avant du bateau, utilisée par grand vent

 

Frégate :

Aux XVIIIe et XIXe siècles, bâtiment de guerre à deux ponts, et à carène fine trois mâts, ne portant pas plus de soixante canons.

 

 

G

Génois :

Voile située à l'emplacement du grand foc. Cette voile est hissée par vent calme

 

Gisement :

C'est l'angle de la direction d'un point (phare, clocher, etc.) avec la direction (cap) d'un navire.Il se mesure en degrés.

 

Gîte : Inclinaison sur le côté du bateau sous l'effet du vent latéral dans les voiles ou d'un mauvais équilibrage des masses embarquées

 

Godille :

Aviron qui se manipule depuis l'arrière du bateau, en faisant un mouvement en huit. La godille permet à un marin seul de déplacer une embarcation, même assez lourde. Sur un voilier bien équipé, elle peut aussi servir à rentrer au port sans voile ni moteur, en général sous le regard admiratif des connaisseurs.

 

Gouvernail :

Ensemble des éléments qui permettent de diriger un voilier.

 

Grand foc :

Voile située à l'avant du bateau, de surface plus importante que le foc.

 

Grand-voile :

Voile principale du navire, maintenue entre la bôme et le mât

 

Gréement :

Ensemble des mâts, voiles et cordages et qui assure la propulsion.

 

Guindeau :

Treuil, le plus souvent placé sur la plage avant, qui permet de manœuvrer les lignes de mouillage

 

H

Hâle-bas :

Fait partie des manœuvres courantes, le plus souvent un palan, tirant la bôme vers le bas et fixée au pied du mât

 

Hauban :

Elément du gréement dormant d'un voilier, soutenant un mât latéralement et vers l'arrière

 

Hauturier :

de haute mer.

 

Hisser :

Action de monter une voile, une charge

 

K

Ketch :

Voilier dont le gréement est constitué de deux mâts.

 

L

Laisse :

Limite de l'eau sur le rivage.

 

Larguer :

Désamarrer tout cordage de son point d'attache.

 

Levant :

La Méditerranée.

 

Ligne de flottaison :

Niveau où la coque du bateau s'enfonce dans l'eau.

 

Ligne de foi :

Repère placé sur la cuvette du compas et matérialisant l'axe longitudinal du navire.

 

Louvoyer :

Action de virer successivement de bord du près au près dans le but de remonter au vent

 

M

Marque :

Terme couvrant tous les signaux de balisage.

 

Mille : Le mille marin (ou mille nautique) vaut 1852 mètres. Ne pas confondre avec le "mile", unité de mesure anglaise, qui vaut 1609 mètres.

 

Misaine :

Deuxième mât sur un voilier.

 

Morte eau :

Lorsque la marée est faible et que la mer monte ou descend avec une faible amplitude.

 

Mouillé :

Un navire est mouillé quand il est retenu immobilisé par son ancre.

 

N

Nœud :

Unité de vitesse, équivalent à un mille par heure. Un navire qui file 12 nœuds parcourt 12 milles en une heure. (dire "12 nœuds" mais pas "12 nœuds à l'heure).

 

P

Pataras :

Elément du gréement dormant d'un voilier, soutenant le mât sur l'arrière.

 

Ponant :

Les mers de l’Europe du Nord.

 

Pont :

Niveau ou étage sur un navire, partie haute de la coque.

 

Poupe :

Partie arrière d'un bateau.

 

Proue :

Partie avant d'un bateau.

 

Près :

Allure permettant le gain au vent.

 

Près serré :

Allure à laquelle le bateau se trouve le plus possible face au vent (le plus proche du vent).

 

Puits de dérive :

Sur un dériveur, fourreau au centre du bateau permettant de faire coulisser la dérive de bas en haut

 

Q

Quadrant :

Autour d'un point déterminé, la circonférence est divisée en 4 quadrants : Nord, Est, Sud et Ouest. Le balisage cardinal d'un obstacle par exemple (récif, rocher) est différent selon le quadrant dans lequel on placerait le balisage.

 

Quart :

Division du compas par 32, égale à 11°15'. Unité utilisée pour les secteurs de feux. C'est aussi une période de veille de 4 heures.

 

Quille :

Partie fixe et immergée de la coque sous le bateau faisant office de dérive fixe et de contrepoids à la gîte.

 

R

Rappel :

Action pour l'équipage de se positionner du côté inverse de la gîte pour rétablir l'assiette du bateau.

 

Relèvement :

Angle formé par la direction d'un point avec la direction du Nord. Le relèvement vrai se détermine par rapport à la direction du Nord géographique (celui de la carte).

 

Roulis :

Mouvement oscillatoire transversal du bateau.

 

Route :

Angle compris entre la direction suivie par le navire et une direction du Nord. La route peut être au compas, vraie, sur le fond.

 

Route (faire) :

Un navire fait route lorsqu'il n'est ni à l'ancre, ni amarré à terre, ni échoué.

 

S

Sabord :

Ouverture pratiquée dans la coque par où sort le canon.

 

Safran :

Partie immergée et pivotante du gouvernail orientant le bateau.

 

Sancir :

Chavirage du bateau par l'avant, la proue s'enfonçant profondément dans l'eau au delà du point d'équilibre si bien que la coque se retourne complètement. Cela arrive surtout aux dériveurs légers par fort vent arrière

 

Secteur :

Arc d'horyzon de visibilité d'un feu de navire, exprimé en degré.

 

Sloop :

Voilier à un mât et seulement deux voiles.

 

Spi :

Diminutif de spinnaker, grande voile lancée tout à l'avant du bateau en sus du génois ou du grand foc pour augmenter la surface de voilure par petit vent. (sous une allure portante)

 

T

Tangage :

Mouvement oscillatoire d'enfoncement de la proue dû à la houle en mer.

 

Tirant d'eau :

Mesure verticale entre la flottaison et le point du bateau le plus bas sous l'eau.

 

Tirer des bords :

Avancer en zigzag pour rejoindre un point situé face au vent.

 

Tonneau :

Un bité de volume valant 2,83m³, utilisée pour la jauge des navires.

 

Travers :

Direction perpendiculaire à l'axe longitudinal du navire.

 

Tribord :

Le côté droit, dans le sens de sa marche.

 

V

Virer de bord :

Tourner le bateau de façon à ce que le vent vienne sur l'autre bord. Le devant du bateau est face au vent

 

Vive eau :

Lorsque la marée est forte et que la montée ou la descente de l'eau sont de forte amplitude.

 

Voyant :

Marque géométrique distinctive utilisée pour l'identification d'une marque de balisage.

 

W

Winch :

Petit treuil manuel ou électrique destiné à faciliter la tension des écoutes ou des drisses sur les gros voiliers.

 

Y

Yacht :

Navire de plaisance.

 

Le Télégramme du samedi 20 mai 2017
Le Télégramme du samedi 20 mai 2017
Clic sur l'encadré rouge
Clic sur l'encadré rouge
Équipage Saint Goustan au village Celte
Équipage Saint Goustan au village Celte

ÉQUIPAGE SAINT GOUSTAN

Le nouveau CD est sorti


Au marché de St Avé

Fête de la musique 2013

le 13 h de TF1


Tempête

Et pourtant je comm'unique